Partenariat

J’ai donc le plaisir de vous présenter ci-dessous les deux premiers partenaires officiels intéressés par notre aventure collective ! Ils ont en commun de ne pas nous donner d’argent, mais nous apporte une meilleure visibilité collective et montre au grand jour notre engagement bien digne de Moitessier pour l’océan et la planète :

  • Pouvoir dire qu’on participe à une mission internationale officielle est un bon argument à présenter à un partenaire financier potentiel: le programme Argo est un programme de recherche océanographique international sous l’égide conjointe de l’UNESCO, de l’OMI et de l’OMM. Il est déployé depuis une vingtaine d’années et va durer encore aussi longtemps. Vous trouverez plus d’informations sur http://www.argo.net/ ou sur http://www.coriolis.eu.org/Observing-the-Ocean/ARGO, et en français sur http://www.insu.cnrs.fr/environnement/ocean-littoral/le-programme-international-argo.  
  •  Les balises Argo sont des cylindres comme celle en photo ci-jointe. Fanch Guillon et Francis Tolan en ont déjà mouillé, ce n’est nullement difficile depuis nos petits bateaux, ils pourront vous détailler le processus qui est simple.

Grain de Sail

J’ai contacté l’organisme gestionnaire de ce programme international. Évidemment, une flottille de voiliers capables de larguer des balises dans les hautes latitudes sud où nous passerons l’intéresse puisqu’il y a peu de trafic ! Nous allons donc devenir océanographes ! Ce sera à titre gratuit car il n’y a aucun budget pour les actions de déploiement, tous les navires le font à titre bénévole.

* Grain de Sail est un torréfacteur basée à Morlaix, un port de Bretagne situé en Manche, dont les dirigeants sont eux aussi des navigateurs écologistes. Ils vont, dans un futur proche, transporter leurs produits à la voile pour réduire leur empreinte carbone, à bord de cargos qui seront de belles goélettes de 22 mètres capables d’embarquer 35 tonnes ! Notre partenariat est simple : n’achetez pas de café ni de chocolat en tablettes : nous allons recevoir gratuitement 10 kilos de café et 10 de chocolat en tablettes pour nos petits tours respectifs, ce qui représente autant d’économies pour chacun d’entre nous ! Pour ne pas avoir froid dans le Grand Sud, ils nous offrent aussi des bonnets en polaire à leurs couleurs ! En échange, nous devrons hisser leur pavillon au port et dans les moments importants de la Longue Route : j’espère que vous n’y verrez pas d’inconvénient.

Avoir de tels partenaires ne me semble pas déroger aux idées de Bernard Moitessier, Guy lui-même savait avant de partir des États-Unis ne pouvoir se passer de sponsor. On ne peut plus naviguer comme il y a 50 ans que voulez-vous, il faut s’adapter, le monde change, comme disait Nelson Mandela !

Dragon Voile        baie de saint Brieuc

Marc Nicolas      Le Légué

 

 

 

 

 

Serge Morvan